Suivis participatifs

Pollinisation et pollinisateurs

La pollinisation, correspond au transport d’un grain de pollen d’une fleur à mâle à une fleur femelle de la même espèce. C’est un préalable incontournable à la reproduction sexuée, et donc au brassage génétique et à l’adaptabilité des organismes dans leur environnement.

Ce point est d’autant plus important dans un contexte de modification profonde des écosystèmes.

Les insectes pollinsateurs assurent la fonction de pollinisation pour près de 90 % des plantes sauvages. En outre 75 % des plantes à fleurs cultivées sont également pollinisées par les insectes.

Les abeilles comptent parmi les meilleurs agents pollinisateurs, c'est pourquoi ARTHROPOLOGIA propose des suivis participatifs de ces insectes indispensables !

Atlas des bourdons d'Auvergne Rhône Alpes

Bourdon des champs (<em>Bombus pascuorum</em>) dans une fleur de Vesce cultivée (<em>Vicia sativa</em>)
Bourdon des champs (Bombus pascuorum) dans une fleur de Vesce cultivée (Vicia sativa)

ARTHROPOLOGIA s’est lancée dans la réalisation d’un atlas des bourdons à l’échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi les 1000 espèces d’abeilles sauvages présentes en France, 48 sont des bourdons.

Ces espèces jouent un rôle essentiel dans la pollinisation notamment grâce à leur longue langue qui leur permet de butiner un grand nombre de fleurs d’espèces différentes.

Mieux connaître la répartition des bourdons sur le territoire permettra de dresser un premier atlas, puis d’établir une liste rouge des espèces les plus menacées et ainsi proposer des mesures de protection des écosystèmes sensibles.

Relevés pour l'Atlas des bourdons
Relevés pour l'Atlas des bourdons

Dans le cadre de cet atlas des bourdons, Arthropologia est intéressée par tout partenariat et toute participation permettant d’enrichir ces données de répartition. Nous pouvons également organiser des séances d’initiation au protocole de capture sur le site de l’Écocentre du lyonnais.

Pour en savoir plus sur le projet

N’hésitez pas à nous contacter.

Suivi participatif des abeilles sauvages

Quelques espèces d'abeilles du suivi
Quelques espèces d'abeilles du suivi

Le déclin des abeilles est un fait très médiatisé, en particulier en ce qui concerne l’abeille mellifère (abeille domestique), car les apiculteurs restent à la pointe de l’observation de leur cheptel. Or cette espèce ne constitue qu’une seule espèce parmi le millier présent en France, soit 0,1 % de la diversité.

Elle n’en demeure pas moins un agent important de la pollinisation des plantes sauvages comme des cultures. Mais c’est pourtant bien la diversité des pollinisateurs (dont notamment les abeilles sauvages) qui peut assurer convenablement et équitablement la fonction globale de pollinisation pour l’ensemble des espèces en toute saison et en tout lieu.

Préserver et favoriser la diversité et l’abondance des abeilles sauvages et des pollinisateurs plus globalement est donc une nécessité absolue pour pouvoir maintenir la fonction de pollinisation, indispensable au fonctionnement des milieux.

Le Suivi Participatif des Abeilles a pour objectif de proposer au grand public comme aux professionnels (agriculteurs, agents des services des espaces verts, etc.) d’observer des espèces et groupes d’espèces d’abeilles sauvages facilement reconnaissables. Grâce à un livret de reconnaissance, chacun pourra découvrir ce monde, identifier et transmettre ses données et ses photos.

Pour participer à ce programme de suivi, il suffit de s’inscrire, de consulter les différents guides et de devenir à son tour un observateur pour saisir ses données sur le site de la LPO de son département :

Abeille

Anthophore à pattes plumeuses (Anthophora plumipes) sur une fleur de pissenlit (Taraxacum officinale)