Les diagnostics

Diagnostic des sols par les plantes bio-indicatrices

Le diagnostic du sol par les plantes bioindicatrices :

Un inventaire botanique des zones homogènes permet d’appliquer un diagnostic du sol par les plantes bioindicatrices, les caractères de levée de dormance. (méthode développée par Gérard Ducerf, Promonature). Cela permet à l’agriculteur ou au gestionnaire de mieux comprendre l’impact de ses pratiques sur son sol et d’obtenir des conseils pour remédier au déséquilibre, notamment en modifiant ses pratiques.

Une plante ne pousse pas uniquement dans un sol parce que les graines sont présentes mais parce que les conditions de levée de dormance de l’espèce sont réunies.
Quelques plantes bioindicatrices: Cirse, Ortie, Amarante, Chénopode, Potentille, Prêle, Oseille

Diagnostic de l’environnement des parcelles

Le diagnostic de l’environnement des parcelles propose un relevé et une analyse de la diversité des milieux (refuges, réservoirs, nidifications, alimentation) et de l’impact des pratiques sur ces milieux.
Quatre points sont étudiés :

  • l’abondance en éléments semi-naturels dans et aux alentours des parcelles,
  • la qualité,
  • la connectivité
  • et l’effet que peuvent avoir les pratiques (agricoles, gestion) sur ces éléments.

Des propositions sont alors faites pour renforcer les rôles de ces infrastructures agroécologiques (IAE) comme zones d’accueil, de reproduction et de déplacement de la faune auxiliaire.

L’agriculteur peut ainsi approfondir ses connaissances sur le patrimoine naturel de son exploitation, notamment sur la diversité et le rôle des éléments naturels fixes présents. Mais il a également en main une liste de préconisations et de mesures écologiques efficaces à mettre en œuvre pour reconstituer ou renforcer le maillage écologique nécessaire aux auxiliaires de cultures.