Accompagnement en faveur des pollinisateurs

L’environnement naturel a été profondément modifié par les activités humaines. Dès lors les milieux favorables à la biodiversité ont largement disparu. Et c’est bien entendu le cas pour la majorité des pollinisateurs.

Riche de son expérience et de ses compétences, ARTHROPOLOGIA accompagne tous types d’acteurs dans l’élaboration et la mise en place d’actions ou de gestion favorisant la restauration de milieux en faveur des pollinisateurs.

Notre objectif est de rendre une partie des espaces gérés et/ou renaturés à la biodiversité, fournir les composantes (nourriture, refuge) nécessaires à l’accomplissement de son cycle et au maintien pérenne des populations.

Plan de gestion et préconisations

Le plan de gestion définit la gestion à appliquer sur un espace en fonction des usages et des ressources disponibles. ARTHROPOLOGIA accompagne l’élaboration de plans adaptés aux enjeux pollinisateurs sur le territoire, en concertation avec les acteurs.

L’association fournit également des conseils et préconise des mesures de gestion sur des espaces définis pour maintenir favoriser les pollinisateurs.

Ces préconisations peuvent être complétées par des aménagements fonctionnels.

Documents de planification

ARTHROPOLOGIA accompagne la prise en compte des pollinisateurs dans les documents d’urbanisme tels que les SCOTS ou les PLU.

Il est possible de recenser l’existant, de hiérarchiser les enjeux ou encore de proposer des mesures pour préserver les pollinisateurs et/ou protéger des milieux essentiels en s’appuyant sur ces documents.

Accompagnement arrêt des pesticides

Les pesticides sont évalués comme une des premières causes de l’effondrement de la biodiversité. C’est pourquoi il est capital d’intégrer des solutions alternatives dans tous les secteurs du territoire :

  • agricoles,
  • urbains (cimetières, terrains de sport, horticulture...)
  • espaces privés, etc.

Ne plus avoir recours aux pesticides nécessite cependant l'utilisation d’alternatives : aménager et gérer les écosystèmes pour leur permettre de retrouver leur équilibre (développement des auxiliaires, contrôle des ravageurs, pollinisation, recyclage, etc.).

ARTHROPOLOGIA propose de vous accompagner dans la mise en œuvre de cette gestion différenciée, permettant de répondre à vos objectifs tout en préservant et en favorisant les pollinisateurs et l’ensemble de la biodiversité.

Accompagnement pollinisation des cultures

Chaque pollinisateur possède des caractéristiques morphologiques (ex. pilosité qui influe sur le transport du pollen) et comportementales (heures de butinage, activité en fonction de la température, etc.) spécifiques qui induiront autant d’actions de pollinisation différentes et complémentaires.

En fonction de vos besoins, ARTHROPOLOGIA peut vous accompagner pour répondre à un problème de pollinisation ou simplement pour vous aider à mettre en place des milieux favorables aux pollinisateurs et à la biodiversité plus globalement.

Préserver les pollinisateurs comme l'andrène à pattes jaunes.
Andrène à pattes jaunes, mâle sur Mirabellier

Concilier apiculture et pollinisateurs sauvages

Face à la restriction des ressources alimentaires de nouveaux enjeux apparaissent, comme celui de la compétition alimentaire ou la transmission de pathogènes entre pollinisateurs.

Afin que la cohabitation entre abeilles domestiques et abeilles sauvages se passe au mieux, ARTHROPOLOGIA vous accompagne dans votre démarche d’installation de rucher(s) en réalisant un diagnostic des ressources alimentaires disponibles et en vous conseillant en conséquence (végétalisation, densité de ruches, disposition, etc.).

Parmi le millier d'espèces présentes en France, l'abeille domestique ou mellifère (Apis mellifera) ne représente qu'une seule espèce, soit 0,1 % de la diversité des abeilles. Au-delà des abeilles sauvages, ce sont des milliers d'autres espèces de pollinisateurs qui font leur part : papillons, mouches, scarabées... On ne peut raisonnablement espérer que l’abeille domestique remplisse à elle-seule l'ensemble de la fonction de pollinisation. La clé est dans la diversité !